Patrice Motsepe, le nouveau président de la CAF

CAF: Patrice Motsepe, le nouveau patron du football africain

Patrice Motsepe, le nouveau président de la CAF
Par Raphael KWAZI

sam 13/03/2021 - 08:29

Mission accomplie. Patrice Motsepe est officiellement devenu le 7è président de l'histoire de la Confédération Africaine de Football (CAF). Le milliardaire Sud-africain a pris ses fonctions ce vendredi 12 mars 2021 à l'issue de la 43è Assemblée générale élective de la CAF, organisée à Rabat au Maroc. Unique candidat en lice pour ce poste, le président du club sud-africain Mamelodi  Sundowns avait reçu lors de sa campagne électorale, le soutient  total de Gianni Infantino, président de la FIFA. Focus sur le parcours du nouveau boss du football africain.

Il est né à Soweto en Afrique du Sud. Âgé de 59 ans, Patrice Motsepe est un homme d'affaires Sud-africain. Il a commencé à travailler dans l’industrie minière de son pays natal après l'avènement de l’apartheid. Il est parmi les trois hommes les plus riches d’Afrique du Sud. Sa sœur aînée, Tshepo Motsepe, est l’épouse du président actuel de la République Sud-africaine, Cyril Ramaphosa.

Depuis 2004, il s'est lancé dans le football avec la formation de Mamelodi Sundowns qui a remporté sept titres de champion d’Afrique du Sud  et une Ligue des champions africaine en 2016. Son club Mamelodi Sundowns est considéré ces dernières années comme l'une des meilleures formations africaines de football aux côtés de TP Mazembe, Ah Ahly, Zamalek, Raja de Casablanca, Espérance de Tunis et l'AS V.club de Kinshasa.

Au début de ce qui paraissait être une aventure, Patrice Motsepe ne donnait pas l'impression de pouvoir aller jusqu'au bout. C'est le  président de la Fédération sud-africaine de football, Danny Jordaan, qui l'avait poussé à annoncer sa candidature. Peu connu dans le circuit de la Confédération Africaine de Football, le Sud-africain avait bénéficié du lobbying occulte du président de la Fédération nigériane de football, Amaju Pinnick, et surtout des efforts du président de la FIFA, Gianni Infantino. Ces derniers l'ont soutenu jusqu'à victoire finale. 


Lors de sa tournée africaine, le patron du football mondial Gianni Infantino avait tout fait pour convaincre les chefs d’Etats africains d'accepter le profil de Motsepe à la tête de l'organe faitier du football africain. Il avait ensuite convaincu trois autres candidats en lice, le Sénégalais Augustin Senhor, l’Ivoirien Jacques Anouma et le Mauritanien Ahmed Yahya, pour un arrangement à l'amiable à Rabat au nom de «l’unité africaine». Gianni Infantino proposait le schéma de Senghor à la 1er vice-présidence de la CAF, Yahya à la 2e vice-présidence et Anouma au poste de conseiller spécial du président. Une idée critiquée par plusieurs analyses du football africain.

Élu pour un mandat de 4 ans, Motsepe succède au malgache Ahmad Ahmad, condamné en novembre 2020 à 5 ans de suspension par la FIFA pour des violations du code d’éthique. Le Tribunal Arbitral du Sport(TAS) a réduit cette sanction à deux ans. Ce qui l’a tout de même empêché de briguer un nouveau mandat.

Catégorie:
Mots-clés:

A lire également

Abonnez-vous aux alertes e-mail

Inscrivez-vous à nos alertes e-mail pour être informé de chaque nouvelle publication

 

Le_mag-Logo

Lemag.cd

L'information dans toute sa profondeur

Un média de G&G SARL

+243 818 889 400

B.P. 10362 KIN 1

Kinshasa, République démocratique du Congo

Nous contacter