Cédric Bakambu : « Me faire entraîner par Claude Makelele serait un honneur »

Par Job Bunana

mar 30/07/2019 - 10:49

Depuis la fin de la CAN, il ne s’était pas encore autant livré à la presse. Cedrick Bakambu a accordé une interview à Mathias Edwards de Sofoot.com. L’international congolais aborde, sans mettre des gants, toutes les questions qui touchent à la sélection nationale de la RDC. Bakambu parle de Claude Makelele, le nom qui est sur toutes les lèvres actuellement. Il parle aussi, bien sûr, de Florent Ibenge et survole aussi le rôle de la fédération congolaise de football association.

Comme la plupart des supporters congolais, le joueur africain le plus cher de l’histoire, fait un bilan plutôt objectif de la CAN Egypte 2019. Il n’y va pas par le dos de la cuillère, estimant que le parcours de la RDC durant la dernière CAN a été simplement «négatif ». La RDC a fini la CAN 2019 avec seulement une victoire sur 4 matchs joués. Si l’indicateur est au rouge pour la RDC, Cédric Bakambu a réussi à se maintenir au vert en marquant trois buts pour ainsi se retrouver parmi les meilleurs buteurs de la compétition.

Dans sa réflexion, Bakambu explique que la sélection nationale, dans son état actuel, a atteint la fin d’un cycle. Et il faut effectuer des changements. Ces changements ne concernent pas seulement les joueurs. Le staff de Léopards et la fédération congolaise de football doivent aussi subir ce changement.  Pour asseoir son argumentaire, il évoque un exemple très éloquent : « Lorsqu'un joueur est mauvais, on le remplace ». Il estime donc « qu'il devrait en être de même à tous les niveaux, que ce soit pour les entraîneurs ou pour les responsables de la Fédération ».

Ayant posé les bases de son argumentaire, Bakambu évoque explicitement le cas du sélectionneur Congolais : « Je pense que Florent Ibenge n'est plus l'homme de la situation, même si je n'oublie pas qu'il a fait du très bon travail à la tête de la sélection ». Pour Bakambu donc, Ibenge doit partir.

Un regard dans le rétroviseur démontre que la meilleure performance d’Ibenge à la tête des Léopards de la RDC remonte à 2015 lorsqu’il a réussi à les hisser à la troisième place de la CAN. Depuis, la courbe est descendante et Bakambu y trouve une explication. « À sa décharge, il faut aussi dire que Florent Ibenge n'a pas été aidé, dans le sens où il n'a pas forcément été mis dans les meilleures conditions. En plus de la sélection nationale, il doit s'occuper de son club, l'As Vita, qu'il entraîne également. Donc, il manque de temps ». Il raconte avoir déjà eu une conversation avec Ibenge sur le fait que celui-ci ne venait pas suivre les prestations des internationaux congolais dans leurs clubs respectifs. Les arguments d’Ibenge furent : « le manque de temps et le fait que ce n’était pas à lui d’en décider ».

Alors, qui pour remplacer Ibenge ?

L’avant-centre Congolais ne répond pas explicitement à cette question. Mais il s’est quand même exprimé à propos de Claude Makelele, celui dont tout le monde parle. « Personnellement, je ne le connais pas, donc je ne sais pas ce qu'il en est exactement ». Cependant, il n’est pas du tout opposé à la venue de Makelele à la tête de l’équipe nationale. « Tout ce que je sais, c'est qu'il a été un très grand joueur, qu'il connaît le football mieux que nous tous et que son expérience lui donne suffisamment de crédibilité pour postuler à de telles responsabilités. Je ne vais pas cacher que me faire entraîner par Claude Makelele serait un honneur, mais encore une fois, je ne suis au courant de rien. J'attends simplement la suite ». 

Catégorie:

A lire également

Abonnez-vous aux alertes e-mail

Inscrivez-vous à nos alertes e-mail pour être informé de chaque nouvelle publication

 

Le_mag-Logo

Lemag.cd

L'information dans toute sa profondeur

Un média de G&G SARL

+243 818 889 400

B.P. 10362 KIN 1

Kinshasa, République démocratique du Congo

Nous contacter