Capture d'écran Twitter

Prostitution de luxe à Kinshasa : deux récits "mortels" dans la twittosphère congolaise 

Capture d'écran Twitter
Capture d'écran du compte Twitter d'@Hamouly_ (Molakisi Nationale), auteure d'une série de récits sur la prostitution de luxe à Kinshasa et l'arnaque dans ce milieu.
Par MYA

sam 19/02/2022 - 23:28

Son compte est anonyme. Mais pas elle. En 48 heures, @hamouly_ a recueilli sur Twitter 12 000 abonnements supplémentaires. A l'origine de cette ruée vers ce compte, deux threads - des séries d'une centaine de tweets portant sur la prostitution de luxe à laquelle s'adonnent des jeunes adultes congolaises et parfois de mineures.

Dans un style semblable à celui des romans policiers, la narration d'@hamouly_ tient en haleine ses abonnés anciens et nouveaux qui veulent en savoir toujours davantage sur les frasques, les modes opératoires, les pratiques borderline mais aussi les arnaques de ce métier vieux comme le monde qui se pratique à Kinshasa dans des milieux selects.

Et c'est sur l'arnaque que "l'auteure" a choisi de lancer le premier des huit threads qu'elle promet de publier. "L'histoire, affirme-t-elle, est vraie". Elle a changé les prénoms des acteurs et modifié certains détails pour garder l'anonymat des personnes concernées. Patricia, 23 ans, va se retrouver dans le traquenard des arnaqueurs qui lui font miroiter un voyage aux Seychelles pour un deal - euphémisme de la prostitution dans le jargon du milieu - qui devait lui rapporter à elle et trois de ses copines la rondelette somme de 50 000 dollars américains chacune. 

Pour appâter Patricia, l'un des arnaqueurs va usurper l'identité d'une influenceuse célèbre sur Instagram, un compte auquel Patricia s'était abonnée. Et c'est cette célébrité qui contacte Patricia. Pour la jeune femme, c'est l'émoi. Elle est émerveillée de voir la célébrité qu'elle suit sur Instagram se mettre en contact avec elle en privé. Ne se doutant de rien, elle enchaîne le contact sur WhatsApp où l'arnaqueur toujours dans la peau de l'influenceuse Instagram l'amène et  lui vend l'idée des "deals" qui lui font gagner de l'argent et lui permettent de mener son train de vie de grand seigneur : yachts, champagnes, séjours dans les hôtels à étoiles...Il n'en faut pas plus pour que la jeune femme morde à l'hameçon.

Patricia suffisamment mise en confiance, l'arnaqueur lance alors sa machine. Ses complices entrent en jeu. Ils multiplient les invitations à la fille dans un hôtel de la place. Patricia en revient toujours avec des billets de banque, payée pour "n'avoir rien fait". Juste manger, boire et discuter. Des sommes allant de 100 à 300$. En toute naïveté, elle se laisse prendre au jeu, s'enfonçant un peu plus dans le cycle infernal de l'arnaque. Puis vient la proposition ultime : celle d'aller aux Seychelles pour un deal à 50 000 dollars pour chaque participante dans ce que l'arnaqueur présente comme une réunion secrète des chefs d'États. Patricia ne peut y aller seule. Elle doit être accompagnée de trois de ses copines. Qu'elle n'a pas beaucoup de peine à trouver et convaincre. Mais les conditions pour ce voyage sont dures : elles doivent effectuer des pratiques fétichistes payantes, loger dans une même maison toutes les quatre et ne pas coucher avec un homme jusqu'à leur départ pour les Seychelles. Coût de cette préparation : 7500$. Une somme que les filles doivent payer elles-mêmes. En un temps record, elles enchaînent les emprunts et payent...aux arnaqueurs. Jusqu'au jour du réveil brutal. Quand elles restent seules face à leurs dettes et que les arnaqueurs ont tous disparu. La fin de cette histoire est tragique. Il faut la lire pour mesurer la dimension du drame sociétal qui y est dépeint.

Le deuxième thread d'@hamouly_ est livré sous forme d'interview-témoignage. L'auteure l'aurait recueilli à la suite de sa première publication. Le témoin, une jeune dame de trente ans révolus, affirme avoir commencé à dealer à l'école secondaire. Elle était encore mineure. Elle emporte le lecteur dans l'univers de la prostitution de luxe en décrivant dans les détails les pratiques fétichistes, la zoophilie, les indices et les codes d'un univers fermé avec ses évolutions au cours des dernières années.

Les récits d'@hamouly_ semblent par moments trop romancés pour être vrais. Mais une chose est sûre : après les avoir lus on n'a plus la même perception de la prostitution dite de luxe. Et des dégâts qu'elle peut causer aux personnes jeunes et immatures.

Comme le résume si bien @hamouly_ elle-même, l'idée est de "révéler les rouages de ce monde sale afin d'aider les gens à ne plus tomber dans les pièges".

Catégorie:

A lire également

Abonnez-vous aux alertes e-mail

Inscrivez-vous à nos alertes e-mail pour être informé de chaque nouvelle publication

 

Le_mag-Logo

Lemag.cd

L'information dans toute sa profondeur

Un média de G&G SARL

+243 818 889 400

B.P. 10362 KIN 1

Kinshasa, République démocratique du Congo

Nous contacter