Pamela Baketana exhorte les gens à travailler dans “Kazi yako”

Par Glody Pinganayi

ven 03/01/2020 - 13:41

“Kazi yako” est le tout premier opus de la gagnante de la première édition The Voice Afrique 2016. Sortie le 24 décembre dernier, la chanson “Kazi yako” du swahili “Ton travail” a accumulé plus de 7.000 vues sur la plateforme de téléchargement et de streaming YouTube en une semaine. 

La jeune artiste encourage les gens à travailler dur pour réussir. La vie est un combat rappelle Pamela Baketana et il ne faut surtout pas abandonner peu importe les difficultés rencontrées. Elle croit aux qualités et capacités de tout un chacun à pouvoir travailler dur afin d’être indépendant. 

Les éloges et remarques tombent déjà pour cette jeune artiste qui a collaboré dans la chanson Tala yeyo réunissant plusieurs autres jeunes talents de la musique congolaise.

Fabrice Lonkeke surpris par la qualité de la chanson écrit: “Tu as vraiment fait du très bon boulot Pamela. Pourquoi te permets-tu de faire un travail au-delà de ce que j’attendais, tu es vraiment magnifique?”, ironise cet internaute. 

Sarah Cherekane a toujours encouragé les artistes vertueux parmi lesquels elle place maintenant Pamela et la pousse à se battre pour ancrer ses valeurs musicales dans ce monde où tout a été perverti. 

Salamy Mbukuma a plutôt un œil artistique et se focalise sur l’image que doit véhiculer l’une des pépites de la musique congolaise Pamela Baketana: “J’adore ta belle voix par contre il faudrait aussi penser au maquillage et à ton style vestimentaire sinon bravo!”, fait savoir Salamy à la choriste de la “Voix des anges” à la paroisse Bienheureuse Anuarite. 

Cette première chanson de Pamela Baketana a été produite par la maison KingChrist.

Catégorie:

A lire également

Abonnez-vous aux alertes e-mail

Inscrivez-vous à nos alertes e-mail pour être informé de chaque nouvelle publication

 

Le_mag-Logo

Lemag.cd

L'information dans toute sa profondeur

Un média de G&G SARL

+243 818 889 400

B.P. 10362 KIN 1

Kinshasa, République démocratique du Congo

Nous contacter