RAM: Augustin Kibasa ne va pas quitter le gouvernement

RAM: Augustin Kibasa ne va pas quitter le gouvernement

RAM: Augustin Kibasa ne va pas quitter le gouvernement
RAM: Augustin Kibasa ne va pas quitter le gouvernement
Par Raphael KWAZI

mer 13/10/2021 - 16:48

Le bureau de l’Assemblée nationale a rejeté, mercredi 13 octobre 2021, une motion de défiance du député du Front commun pour le Congo, Jean Marie Bulambo, lancée contre le ministre des Postes,Télécommunications et Nouvelles technologies de l'Information et de la Communication (PT-NTIC), Augustin Kibassa Maliba. La plénière a estimé que la motion est inopportune alors que l'initiative de la question orale avec débat du ministre est en cours de traitement.

La motion visait à faire partir du gouvernement Augustin Kibassa qui a signé l'arrêté autorisant la mise en œuvre de cette taxe décriée par une large majorité de la population congolaise.

Pour sa réponse à la question orale avec débat que lui a adressée le député de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC), Claude Misare sur la taxe RAM, le ministre des PT-NTIC dit avoir officiellement saisi le gouvernement congolais pour la suspension du prélèvement de l'argent sur les comptes mobile money des utilisateurs de téléphone portable et de leurs crédits de communication.

"Je me suis senti personnellement interpellé par la pertinence des interventions des honorables députés. C'est pourquoi, en vertu du parallélisme de forme et des compétences, je me suis fait le devoir de saisir officiellement le gouvernement compte tenu du fait que la question de la mise en œuvre du RAM a été discutée et décidée en conseil des ministres", a expliqué Augustin Kibassa du haut de la tribune de l'assemblée nationale.

Le Registre des Appareils mobiles (RAM) a été officiellement instauré pour lutter contre la filière de contrefaçon des téléphones portables. D'abord présentée comme une taxe, puis comme une rémunération due à l'Autorité de régulation des postes et télécommunications (ARPTC), le RAM n'est qu'un fardeau financier que les autorités imposent à la population sans réelle contrepartie, estiment ses détracteurs.

Le prélèvement de 7 dollars annuels au titre de la taxe (ou rémunération) RAM sur le crédit téléphonique ou le fonds des utilisateurs de mobile money est échelonné sur six mois. Ceci n'empêche pas de nombreux utilisateurs de considérer qu'il s'agit d'une arnaque.

Depuis son instauration, le RAM a permis de mobiliser 25 millions de dollars américains, selon M. Kibassa.

Ci-dessous la vidéo de son intervention devant les députés nationaux:

 

Catégorie:
Mots-clés:

A lire également

Abonnez-vous aux alertes e-mail

Inscrivez-vous à nos alertes e-mail pour être informé de chaque nouvelle publication

 

Le_mag-Logo

Lemag.cd

L'information dans toute sa profondeur

Un média de G&G SARL

+243 818 889 400

B.P. 10362 KIN 1

Kinshasa, République démocratique du Congo

Nous contacter