Madagascar-Tunisie : le malheur des uns fait le bonheur des Kinois

Par Job Bunana

ven 12/07/2019 - 15:27

Après la douloureuse élimination de la RDC par Madagascar en huitième de finale de la Coupe d’Afrique des Nations, les supporters ruminaient leur vengeance. Quatre jours plus tard, c’est fait. Par procuration. Car Madagascar a finalement quitté la compétition où il ne cessait plus d’étonner après un cuisant échec de 3-0.

L’élimination des Léopards de la RDC par Madagascar est l’une des pilules amers qu’il ait été donné aux Kinois d’avaler ces derniers jours. La douleur était tellement immense que le Chef de l’Etat congolais avait utilisé des expressions comme « remuer le couteau dans la plaie » et évoqué des « erreurs d’arbitrage ». Les congolais en voulaient tellement à l’arbitrage qu’à la veille du match, une rumeur comme quoi le match Madagascar-Tunisie sera arbitré par un Congolais a largement fait le tour des réseaux sociaux en RDC.

Jeudi 11 juillet, même si les terrasses n’avaient pas connu un afflux particulier, beaucoup de supporters congolais étaient devant l’écran dans le but de voir Madagascar perdre.

Dare-Dare, un restaurant-bar de Brikin. Les habitués de ce lieu se connaissent. Le temps de la CAN, d’autres se sont noué d’amitié. Seul sur sa table, Justin refuse que la chaise vide à sa gauche soit occupée par quelqu’un d’autre. Il la réserve pour Claude, un médecin qu’il a rencontré ici même et qui entre deux actions dans un match lui glisse quelques conseils sur « comment perdre du poids ». 

Lorsque Claude s’installe, une divergence survient entre les deux copains de circonstance qui pourtant font souvent des analyses similaires. Claude pense que Madagascar va encore battre la Tunisie. « Match nul face à la Guinée, victoire sur le Burundi puis sur le Nigéria et la RDC, le parcours des Malgaches est élogieux et rien ne peut entraver leur avancée dans cette CAN », affirme Claude.

Justin n’est pas du tout de cet avis. Pour lui, Madagascar s’est qualifié en quart en bénéficiant d’une injustice d’arbitrage. Il évoque deux pénaltys qui auraient dû être accordés, selon lui, à la RDC. Prenant la posture de Dieu le père, il rappelle que la nature étant juste, elle ne laissera pas Madagascar jouir longtemps de cette injustice.

A l’issue de la première mi-temps, le score est nul et vierge, le gardien malgache en est pour beaucoup. Il a maitrisé deux occasions franches de buts à la 32e et à la 43e minute de jeu. Entre Claude et Justin, chacun veut tirer le drap de son côté. Pour Justin, la Tunisie domine la rencontre et Madagascar n’est pas du tout à la hauteur. La deuxième mi-temps sera sanctionnée par une victoire de la Tunisie. Claude lui, ne tarit pas d’éloges à l’égard du gardien malgache.

« C’est le dernier rempart qui va absorber tous les efforts de Tunisien et peut-être permettre à son équipe de s’imposer sur une hypothétique erreur tactique qui pourrait survenir en deuxième mi-temps à cause de la fatigue », projette-t-il.

La seconde mi-temps va trancher entre les deux téléspectateurs kinois. A la 52e minute, les efforts des Tunisiens paient. Une frappe de Youssef Mskani est déviée du dos par Thomas fontaine, défenseur central malgache et finit au fond du filet. Là, s’ouvre alors le compteur des buts tunisien. Un deuxième but à la 60e puis un troisième en toute fin de match à la 93e minute plombe carrément les espoirs de Claude qui a le regard fixé sur son verre de bière comme s’il regardait un microscope. Pendant ce temps, Justin ironise : « Mon cher concentre-toi sur la médecine, le football n’est pas du tout ton lot ».

Catégorie:

A lire également

Abonnez-vous aux alertes e-mail

Inscrivez-vous à nos alertes e-mail pour être informé de chaque nouvelle publication

 

Le_mag-Logo

Lemag.cd

L'information dans toute sa profondeur

Un média de G&G SARL

+243 818 889 400

B.P. 10362 KIN 1

Kinshasa, République démocratique du Congo

Nous contacter