Donatien Ngandu

Décès inopiné de Donatien Mupompa, chroniqueur judiciaire au quotidien Le Potentiel

Donatien Ngandu
Par Raphael KWAZI

jeu 28/01/2021 - 07:27

Donatien Ngandu Mupompa, le chroniqueur judiciaire du journal le Potentiel, est décédé mardi 26 janvier 2021 à Kinshasa, des suites d’un malaise, a appris LeMag.cd auprès de ses proches. La veille pourtant, il avait participé normalement aux échanges avec ses collègues dans le groupe WhatsApp de son média jusque tard dans la nuit.

 “A 18 heures, il a même commenté l’ordonnance de nomination du nouveau directeur de cabinet du chef de l’Etat”, affirme son confrère Cyprien Kapuku, accablé. 

A l’annonce de son décès, de nombreux journalistes congolais qui l’ont côtoyé n’ont pas tari d’éloge envers ce vieux routier de la presse qui aimait la vie et avait conservé jusqu’au bout l’humour parfois incisif mais toujours bienveillant qui le caractérisait.

« Très triste de voir Donatien Ngandu Mupompa partir. Un grand journaliste des problèmes de Société, un grand nom de la chronique judiciaire. J'ai eu à travailler avec lui au Potentiel. Je connais l'immensité de son talent », a réagi sur facebook Léonard Mulamba, ancien rédacteur en chef de Radio Okapi, la radio de l’ONU en RDC.

Le journaliste Jeff Ngoy est l’un de ceux qui ont arpenté avec Donatien Ngandu Mupompa pendant de nombreuses années, les couloirs des cours et tribunaux et couvert de nombreux procès. Il garde de lui l’image d’un journaliste rigoureux et méticuleux dans son travail. Comme lors du célèbre procès des assassins des militants des droits de l’homme Floribert Chebeya et Fidèle Bazana. Jeff Ngoy raconte cette anecdote :

« Avec son petit cahier et stylo en main, il prenait note de tout qu'il entendait du procès, d'une audience publique. Au « Procès Chebeya », je lui demande pourquoi il note au risque de s'embrouiller lors de la retranscription à la rédaction ? Il répond : « il faut tout noter, car tout est essentiel. Ne néglige rien, ces notes serviront de référence ». Et il avait raison car, après les plaidoiries des parties civiles Chebeya et Bazana, j'ai consulté ses notes pour avoir une idée exacte du taux des dommages et intérêts exigés par les parties civiles. « Toi qui écris tout, peux-tu me rappeler ce taux ? », lui ai-je alors demandé. Tout en plaisantant, il n'a pas hésité de me servir. C'est une bibliothèque qui s'écroule. Triste ». 

La mort de Donatien Ngandu Mupompa laisse un vide dans le groupe de presse media 7. Son patron, Modeste Mutinga, le fondateur du Groupe Potentiel-Media 7, lui a rendu hommage dans les colonnes du même quotidien où l’illustre disparu ne pourra plus rien écrire : “Douloureuse nouvelle... Notre chroniqueur judiciaire nous quitte sans procès. II est déjà acquitté par la justice divine. Que son âme repose en paix”.

Donatien Ngandu Mupompa surnommé Diprokor par ses collègues du groupe Média 7 fut le directeur provincial du Potentiel au Kasaï Oriental avant d’être appelé à la rédaction centrale de Kinshasa.

Catégorie:
Mots-clés:

A lire également

Abonnez-vous aux alertes e-mail

Inscrivez-vous à nos alertes e-mail pour être informé de chaque nouvelle publication

 

Le_mag-Logo

Lemag.cd

L'information dans toute sa profondeur

Un média de G&G SARL

+243 818 889 400

B.P. 10362 KIN 1

Kinshasa, République démocratique du Congo

Nous contacter