Jean-Bosco Lalo, le président de CALCC

Jean-Bosco Lalo : « Nous allons marcher pour obtenir le retrait de l'ordonnance nommant l’équipe Kadima » 

Jean-Bosco Lalo, le président de CALCC
Jean-Bosco Lalo, le président de CALCC
Par Raphael KWAZI

jeu 04/11/2021 - 17:41

Prévue pour le 6 novembre, la marche du Conseil de l’Apostolat des laïcs catholiques du Congo (CALCC), du ministère des laïcs protestants (Milapro) à laquelle se joindront les forces politiques telles Lamuka ou le Front commun pour le Congo (FCC) se tiendra finalement le 13 novembre 2021. Une modification de date annoncée pour éviter une activité similaire de la coalition à la date initiale. 

« Nous voudrions manifester parce que nous regrettons en fait que le Chef de l'Etat qui est le garant de la nation et en dépit de toutes les démarches qui ont été menées, de tout ce qui lui a été dit, de toutes les violations qui lui ont été dénoncées dès le début du processus et finalement, il a abouti par nommer un bureau de CENI controversé. C’est ce qui nous a dépassé. Nous allons marcher pour obtenir le retrait de l'ordonnance nommant l’équipe Kadima », a dit Jean-Bosco Lalo, jeudi 4 novembre, à LeMag.CD.  

Le CALCC et MILAPRO vont marcher avec d’autres forces politiques qui soutiennent la même cause : l’invalidation du bureau de la CENI que dirige Denis Kadima. Mais cela n’en fait pas une coalition politique, a tenu à préciser Jean-Bosco Lalo.

« Nous n’avons pas fait une coalition avec les partis politiques et les associations de société civile. Mais il y a plutôt un appel qui a été lancé par nos pères spirituels de la CENCO et de l’ECC. Et nous c’est le CALCC. Nous sommes le bras séculier de la CENCO et en face c’est le ministère des laïcs protestants (Milapro). Les deux plateformes regroupent les laïcs catholiques et protestants. Comme structures de l’église, on ne peut pas engager des revendications qui n’ont pas de soubassement ou pour plaire à qui que ce soit. Mais quand nous revendiquons, ce qu’il y a un problème. La CENI ne devrait pas être une institution ou le chef nomme les gens à son gré, si non en quoi consisterait son indépendance?», a-t-il ajouté.

Catégorie:
Mots-clés:

A lire également

Abonnez-vous aux alertes e-mail

Inscrivez-vous à nos alertes e-mail pour être informé de chaque nouvelle publication

 

Le_mag-Logo

Lemag.cd

L'information dans toute sa profondeur

Un média de G&G SARL

+243 818 889 400

B.P. 10362 KIN 1

Kinshasa, République démocratique du Congo

Nous contacter