“Awa”, ce film de Deborah Basa qui interpelle Félix Tshisekedi

Par Glody Pinganayi

sam 19/10/2019 - 11:25

La 6e édition du Festival International de Cinéma de Kinshasa (Fickin) s’est ouvert ce jeudi 17 Octobre à l’Institut Français de Kinshasa. Trois films ont été projetés dont “Awa” de la réalisatrice Deborah Basa. Ce film interpelle le président de la République Félix-Antoine Tshisekedi sur le social du peuple congolais.

Le film tourné entre les communes de Limete et Kalamu illustrent la vie d’une mère et sa fille Divine. Sans mari, cette mère doit scolariser et nourrir sa fille avec son petit fond de commerce. La petite Divine est partagée entre la vie scolaire et le commerce nocturne pendant lequel elle doit assister sa pauvre maman.

Un jour elle est chassée de l’école pour n’avoir pas payé la totalité des frais exigés par son établissement. Le soir Divine et sa maman vont comme d’habitude se rendre au marché, elles vont vendre un peu plus que les autres soir. Le même soir alors que la mère de Divine allait recouvrer sa dette auprès d’un de ses débiteurs, elle sera agressée, puis violée par les bandits urbains communément appelés “Kuluna”.

Durant les 26 minutes que dure le film, un fond sonore l’accompagne : “Félix, papa a lobaki, le peuple d’abord” (Félix, Papa disait toujours le peuple d’abord). C’est un chant entonné par les militants de l’Union pour la Démocratie pour le Progrès Social (UDPS), parti politique de l’actuel président de la République Félix-Antoine Tshisekedi pendant la campagne électorale. Son feu papa, Etienne Tshisekedi, éternel opposant aux différents régime qui se sont succédés depuis l’époque du Zaïre ne cessait de répéter cette phrase qui était devenue au fil des années le credo caractérisant son combat.

Ayant pris le pouvoir en janvier 2019 après les élections, son fils Félix Tshisekedi a décrété la gratuité de l’enseignement de base dans toutes les écoles publiques(Ici).

Le film a reçu des ovations du public pendant de longues minutes pour saluer cette histoire tragi-comique de la réalisatrice. Certaines personnes présentes estimant “qu’il était temps que l’école primaire redevienne gratuite”.

Catégorie:

A lire également

Abonnez-vous aux alertes e-mail

Inscrivez-vous à nos alertes e-mail pour être informé de chaque nouvelle publication

 

Le_mag-Logo

Lemag.cd

L'information dans toute sa profondeur

Un média de G&G SARL

+243 818 889 400

B.P. 10362 KIN 1

Kinshasa, République démocratique du Congo

Nous contacter