Félix Tshisekedi remet en question le niveau de l’enseignement en RDC

Par Michée Lutete

mer 11/05/2022 - 14:35

Le Président de la République Félix Tshisekedi n’a pas hésité de tacler la qualité de l’enseignement et du niveau des enseignants par rapport à l’évolution actuelle.

Il l’a dit mardi 10 mai à Abidjan, dans son intervention devant la diaspora congolaise, en marge des travaux de la COP 15.

Selon le Chef de l’Etat, les enseignants congolais ne sont pas mieux armés scientifiquement pour remplir correctement leur devoir.

« Ce que nous avons fait est encore minime. Parce que même le niveau de notre enseignement est encore très bas. Les enseignants eux-mêmes n’ont pas de niveau, il faut encore améliorer leur niveau. Ils n’ont pas la matière. Il y a beaucoup de choses qui se sont ajoutées comme le réchauffement climatique, est-ce que nous apprenons cela à nos enfants ?‬ Est-ce que nous leur préparons aux défis du réchauffement climatique, est-ce que nous leur apprenons les comportements à adopter dans la société comme le tri des déchets ? » , s’est-il questionné.

Le Chef de l'Etat a ainsi répondu aux préoccupations de la communauté congolaise en Côte d’Ivoire au sujet de la mise en œuvre de la gratuité de l’enseignement primaire en RDC.

Le Président de la république reconnaît en outre avoir beaucoup à faire mais pour lui, l'essentiel était d’abord de respecter la constitution en appliquant sa recommandation qui est la gratuité de l'éducation . A l’en croire, au moins 4 millions d’enfants ont retrouvé le chemin de l’école en dépit des conditions dans lesquelles ils étudient.

“Nous avons trouvé ce pays bien au fond du trou donc il nous faut beaucoup de travail et de la patience, pour petit à petit le sortir du trou… (Même si je n’y arriverai pas seul) au moins l'essentiel est qu’au aura posé un pas. Que celui ou celle qui vient après moi puisse sortir le pays de là où il est” a-t-il indiqué.

En réaction sur Twitter, la sénatrice et ancienne présidente de l’Union panafricaine de la jeunesse, Francine Muyumba, estime que les propos tenus par le Président de la république sont moins patriotiques et sont de nature à décourager et démoraliser nos vaillants enseignants congolais qui, malgré leurs difficultés, restent engagés au service du pays.

Par ailleurs, le Chef de l’État a sollicité la patience et l’accompagnement de la population pour atteindre ses objectifs.

Catégorie:

A lire également

Abonnez-vous aux alertes e-mail

Inscrivez-vous à nos alertes e-mail pour être informé de chaque nouvelle publication

 

Le_mag-Logo

Lemag.cd

L'information dans toute sa profondeur

Un média de G&G SARL

+243 818 889 400

B.P. 10362 KIN 1

Kinshasa, République démocratique du Congo

Nous contacter