Place Memlinf

Kinshasa : nouvelle tentative des pillages des magasins indiens

Place Memlinf
Place Memling, credit photo Rodrick Bendi Lemag
Par Rodrick Bendi

ven 13/08/2021 - 12:24

Tous les magasins appartenant aux Indiens au grand marché (Zando) dans la capitale kinoise sont fermés depuis le mercredi 11 août 2021 à 15 heures. C'est à cette heure là que , que les désordres ont éclaté autour de ces commerces. Les Congolais ont tenté de piller à nouveau les magasins en représailles à la mort d'un jeune congolais survenue pendant qu'il était en détenu par la police indienne à Bangalore, dans le nord de ce pays.

À la faveur de la fraîcheur de la journée, des nombreux Kinois se pressaient pour faire leurs courses de l'après-midi dans les établissements qu’on peut compter du bout des doigts sur l'avenue Bokassa qui longe le marché central. Sur cette avenue, toutes les boutiques tenues par les commerçants indiens, qui ont gagné d'importantes parts de marché ces dernières années à Kinshasa, sont restés fermés.

Glody, un jeune Kinois à la vingtaine, vend des crédits de téléphone juste en face d'un magasin tenu par les Indiens. Il a assisté à la montée de la colère des Kinois contre les Indiens au fil des jours depuis l'annonce de la mort de Joël Shindani Malu.

“C'est hier vers 16 heures que nous avons vu beaucoup de Congolais poursuivre les Indiens pour le frapper et tenter de piller les magasins. Ils disaient, les Indiens viennent de tuer à nouveau un Congolais dans leur pays”, explique Glody.

Signe de la tension perceptible à cet endroit, au croisement des avenues Bokassa et Commerce la police barricade les magasins appartenant aux Indiens. Leurs voitures 4x4 stationnées à proximité sont clairement visibles de façon à dissuader toute tentative de vandalisme ou de pillage de commerces.

Un taxi-motard explique qu'après la mort de Joël Shindani, des manifestations spontanées contre les intérêts indiens ont eu lieu et se sont vite calmés. Mais les jours suivants, certains en ont profité pour une créer la rumeur de la mort d'un autre Congolais en Inde dans le but inavoué de piller les commerces des Indiens ici. Pour lui

“Le mouvement est venu vers l'Hôtel Memling jusqu’ici, quelques personnes, mal intentionnées ont créé la rumeur qu’un citoyen congolais vient d'être à nouveau tué en Inde”, explique-t-il.

Catégorie:

A lire également

Abonnez-vous aux alertes e-mail

Inscrivez-vous à nos alertes e-mail pour être informé de chaque nouvelle publication

 

Le_mag-Logo

Lemag.cd

L'information dans toute sa profondeur

Un média de G&G SARL

+243 818 889 400

B.P. 10362 KIN 1

Kinshasa, République démocratique du Congo

Nous contacter