Non-respect du port de masque à Kinshasa, une affaire lucrative pour la Police

Par Raphael KWAZI

mer 06/05/2020 - 12:15

La décision du port obligatoire des masques à Kinshasa est entrée en vigueur depuis le 20 avril dernier. C'est pour lutter contre la propagation du Coronavirus dans la capitale dont le confinement total n'est pas à l'ordre du jour. Pour faire respecter cette mesure, les autorités avaient instauré une amende de 5.000 Fc soit 2.7 $ USD pour toute personne qui ne portera pas de masque dans un lieu public. La Police profite de cette situation pour gagner frauduleusement l'argent.

Plusieurs personnes ont été arrêtées sans masques et ont dû payer la somme ou une petite somme que celle prévue pour être libérées.Toutefois aucun document attestant le versement de ladite somme.  Dieu Ngoie a été interpellé devant la maison communale de Matete sans masque, il a été obligé de payer l'amende: "Je passais devant la maison communale de Matete et j' y ai croisé un groupe de policiers. Ils m'ont demandé mon masque et je leur ai dit l'avoir oublié chez moi. Sans sourcier ils m'ont exigé de payer l'amende de 5.000 Fc, chose qui a été faite", explique ce monsieur qui dit n'avoir reçu aucun document attestant la paie d'une quelconque amende. 

La crainte de Dieu Ngoie et de croiser un autre groupe qui lui exigerait la même chose.  Laeticia Mayala témoigne également avoir été stoppée par le même groupe des policiers. Contrairement à Dieu Ngoie, Laeticia portait son masque mais il n'était placé à la hauteur de son nez. Les policiers lui ont aussi exigé de payer l'amende de 5.000Fc mais la jeune femme n'avait pas d'argent. Ils ne l'ont pas relâchée aussitôt.

A l'UPN au sous-commissariat de Buadi dans la commune de Ngaliema, les policiers ont posé une barrière pour contrôler les personnes qui ne respectent pas la mesure. Plusieurs personnes sont interceptées pour n'avoir pas porté des masques. Mises de côté, elles négocient leur libération moyennant 500FC et 1.000FC. Certains même qui ne portaient pas de masques n'étaient pas inquiétés parce que proches de policiers. La fouille se faisait même dans les véhicules et motos-taxis. 

Ce lundi 4 mai le gouverneur de la ville de Kinshasa Gentiny Ngobila a tenu une réunion de travail avec des bourgmestres des communes. Ils les a invité à intensifier la sensibilisation auprès de leurs administrés sur les règles d'hygiène, les mesures barrières et aussi le port obligatoire de masques.

Catégorie:
Mots-clés:

A lire également

Abonnez-vous aux alertes e-mail

Inscrivez-vous à nos alertes e-mail pour être informé de chaque nouvelle publication

 

Le_mag-Logo

Lemag.cd

L'information dans toute sa profondeur

Un média de G&G SARL

+243 818 889 400

B.P. 10362 KIN 1

Kinshasa, République démocratique du Congo

Nous contacter