Covid-19: dans les salons de coiffure à Kinshasa les gestes ne sont pas respectés

Par Glody Pinganayi

lun 15/06/2020 - 11:41

La RDC a enregistré son premier cas de coronavirus le 10 mars. Depuis cette annonce plusieurs décisions des autorités ont suivi pour stopper la propagation de cette maladie parmi lesquelles le port obligatoire de masques. 

Dans les salons de coiffure à Kinshasa ces gestes barrières ne sont pas respectés. Si les uns posent des lave-mains pour que les clients se lavent les mains avant d'entrer, ce dispositif n'intéresse pas les coiffeurs. Ces jeunes hommes ne portent ni masques et ne se lavent pas les mains après avoir coiffé un client. Aucune distanciation n'est respectée et ces coiffeurs aiment souvent bavarder nez à nez avec les clients. 

La plupart d'entre eux ne croient pas à la présence de la maladie sur le sol congolais ce qui inquiète un client venu se refaire la beauté au Rond-point Bongolo dans la commune de Kalamu: "Ces jeunes gens ne prennent aucune disposition pour se protéger et protéger leurs clients. J'ai dû forcer celui qui m'a coiffé de se laver les mains et de désinfecter le matériel après l'avoir utilisé sur un précédent client. J'ai passé un mois sans me raser et je n'en pouvais plus de rester tout sale, je m'y suis rendu par contrainte", regrette papa André accompagné de son épouse. 

Dans d'autres salons dans les communes de Kasa-Vubu, Limete, Lemba, Mont-Ngafula et Ngaliema, le constat est le même. Au salon "La main de Dieu" à Lemba, près de quinze personnes font la queue. Elles attendent d'être coiffées dans un salon d'une capacité d'accueil de 4 personnes. Sur un petit banc installé à l'intérieur, 5 personnes y sont entassées ne respectant la distance d'un mètre d'écart. Certains d'entre eux n'ont pas porté les masques. Aussitôt un client quitte la chaise d'un coiffeur, un autre le remplace. Celui qu'on appelle "Masuwa" n'a même pas le temps de se laver les mains ou se désinfecter avec l'alcool devant lui. La même situation se remarque chez les autres coiffeurs du salon. Ni clients ni coiffeurs ne semblent être au courant de la pandémie du coronavirus qui a fait une soixantaine de morts à Kinshasa. 

Dans un salon à l'UPN également aucun dispositif de désinfection de mains n'est visible dans le salon où Issa travaille. De sept coiffeurs présents, personne n'a porté son masque devant les nombreux clients présents dans ce petit espace. Issa a son masque mais il l'a gardé dans sa poche. Il est conscient que la maladie existe, il l'enfile sur la demande du client mais il n'a pas traîné pour l'enlever. "Ce masque m'étouffe à chaque fois que je le porte mais cela ne veut pas dire que je ne suis pas au courant des ravages que cause le coronavirus. Comme il n' y a personne pour nous contrôler strictement, on peut se passer de mesures", renseigne ce trentenaire qui révèle également avoir peur de contracter cette maladie. 

Le coronavirus a fait plus de 100 morts et près de 5.000 personnes ont contracté cette maladie en RDC. Malgré toutes ces statistiques, les populations restent sceptiques et ne croient pas en l'existence de cette maladie car la gestion de cette crise a été mal gérée dès le début. La Police peine à faire respecter les mesures des autorités par manque de moyens logistiques, elle commet des bavures sur la population à chaque fois qu'elle intervient.
Les dernières enquêtes de l'Institut de sondage Target ont révélé que 63% des congolais ne croient pas à la gravité de cette maladie contre 32% qui croient à la gravité du nouveau coronavirus.

Catégorie:

A lire également

Abonnez-vous aux alertes e-mail

Inscrivez-vous à nos alertes e-mail pour être informé de chaque nouvelle publication

 

Le_mag-Logo

Lemag.cd

L'information dans toute sa profondeur

Un média de G&G SARL

+243 818 889 400

B.P. 10362 KIN 1

Kinshasa, République démocratique du Congo

Nous contacter